Podologie de l’enfant : les conseils pour les pieds des petits

 

 

Très sollicités, les pieds des enfants sont parfois malmenés. Prendre soin des pieds de son enfant consiste donc à prendre soin de sa santé générale. En pleine croissance, le pied d’un petit évolue rapidement ce qui engendre des questions sur les moyens de prévention et le rôle de l’entourage de l’enfant à cet égard.

 

Quand doit-on chausser son enfant ?

 

 

Entre 9 et 24 mois, le pied grandit vite, avec 2,5 cm en plus environ. À partir de 5 ans, il prend environ 1 cm par an. Avec une évolution si rapide, le port de chaussures adaptées est donc primordial, afin d’éviter le risque de déformations ou de mauvais chaussage, qui pourrait aussi entraîner des ongles incarnés par exemple. Les parents doivent donc se montrer vigilants dès le début de la marche.

  • Tout petit, l’enfant est souvent pieds nus, avec une sensation de motricité libre. Dès les premiers pas de l’enfant, le port de chaussures confortables est conseillé, pour que l’enfant se sente au mieux. Comment choisir chaussure bébé ?
  • Entre 12 et 36 mois, le pied de l’enfant est souvent rond et plat, il convient donc d’opter pour des chaussons souples, avec un bout arrondi, élastique au niveau de la cheville et avec une semelle souple antidérapante. Grâce à des coutures atténuées et des bouts protégés, l’enfant se sentira plus à l’aise (liberté similaire à la marche pieds nus). Ensuite, favorisez des chaussures fabriquées avec des matériaux de qualité, qui ne soient pas trop lourdes et qui comportent une semelle plutôt souple et flexible, avec un bout permettant une certaine liberté, ainsi que la mobilité des orteils,
  • De 3 à 5 ans, le pied s’affine, les muscles travaillent et la cambrure apparaît. Optez là encore pour des chaussures souples, flexibles et plates, qui permettent aussi de stabiliser l’arrière du pied. Le but étant de maintenir la cheville, privilégiez une tige haute, une semelle en caoutchouc pour davantage d’adhérence et des chaussures à scratchs dans un souci d’autonomisation de l’enfant (il arrivera à faire ses lacets à partir de 5 ou 6 ans).

 

Quelle pointure pour bébé ?

 

Comment calculer taille chaussure bébé ? L’idéal est de mesurer le pied de bébé avec un pédimètre : l’enfant doit être debout et son talon correctement positionné. On privilégie toujours une pointure au-dessus, notamment si vous hésitez entre deux, afin que les orteils puissent bouger dans la chaussure.

Comment savoir si chaussure bébé trop petite ? Des chaussures trop petites induisent souvent un déséquilibre, ce qui doit vous interpeller. N’hésitez pas à passer votre main dans les chaussures pour vous assurer que les coutures intérieures ne blessent pas l’enfant.

Quand consulter chez un podologue ?

Les consultations chez votre podologue ont rarement lieu avant 4 ans, sauf s’il y a un doute important (genoux qui se touchent en courant, chutes répétitives de l’enfant, etc.). À partir de 4 ans, le podologue pourra effectuer un premier bilan afin de noter quelques déséquilibres (pieds plats, déviations des genoux ou genu valgum, genoux en « X », déviation des chevilles, chutes fréquentes, etc.). Ce bilan pourra surtout rassurer les parents, puisque le professionnel effectuera des calculs en fonction d’indices précis et de marqueurs qui devront rester dans une norme définie, que votre podologue sera en mesure d’évaluer selon la croissance osseuse et musculaire de l’enfant. La podologie de l’enfant passe donc surtout par des conseils auprès des parents, puisqu’il est très rare d’appareiller (semelles orthopédiques pour enfants) avant 5 ans. Le port d’orthèses plantaires n’est donc absolument pas une obligation pendant la croissance de l’enfant. Elle peut apporter une aide au développement, à la stimulation musculaire et est destinée à corriger la statique défectueuse du pied, compenser les anomalies, corriger les déséquilibres statiques et dynamiques et soulager les appuis plantaires douloureux. En prévention ou en correction, les semelles orthopédiques sont adaptées sur mesure.

Les objectifs du podologue sont donc les suivants :

 

 


Analyser le pied de l’enfant à tout âge,
Effectuer les bilans spécifiques,
Rassurer les parents,
Établir un suivi adapté,
Orienter l’enfant si nécessaire et lui proposer des solutions individualisées (prévenir, corriger et limiter les troubles morphologiques de l’enfant).

 

 

 

 

Quel est donc le rôle du podologue ?

Il apportera des conseils individualisés (sur le chaussage notamment). Votre podologue vous orientera vers un chaussage adapté et primordial pour éviter une déformation trop importante (équilibre, stabilité, confort, maintien du contrefort postérieur, etc.) et pour favoriser une croissance dans de bonnes conditions. Le professionnel peut donc effectuer un suivi exact et chiffré en fonction des différents indices, afin de mesurer l’évolution du pied d’une année sur l’autre, et ainsi orienter la croissance et axer et équilibrer le schéma corporel.